Strobes Press 1.jpg
Melt-Yourself-Down-2015-by-Johanna-Reubel-02_BW_RGB72.jpg
Strobes Press 1.jpg

Strobes


strobes

SCROLL DOWN

Strobes


strobes

20h00

Composé du clavieriste Dan Nicholls (qui a travaillé avec Matthew Herbert), du batteur Joshua Blackmore (Troyka) et du guitariste/synthé Matt Calvert (Three Trapped Tigers, Heritage Orchestra), le groupe a crée avec leur premier album Brokespeak un son qui s’affranchit des étiquettes de genre et d’époque. Ils distillent tempos frénétiques, construction complexes tout en restant accessibles grâce à un groove fluide et un sens intuitif de la mélodie. Strobes oscille sans effort entre les mondes de l’electro-improv et ceux de la polyrhytmique minimaliste et des grooves Afro.

Composition collective, production studio, sampling live et impro : leur musique explore boucles grisantes et mappes sonores polyphoniques

réservez

Melt-Yourself-Down-2015-by-Johanna-Reubel-02_BW_RGB72.jpg

Melt Yourself Down


melt yourself down

Melt Yourself Down


melt yourself down

21h00

Evangélistes d’un post punk exotica génétiquement modifié, Melt Yourself Downest issu d’une communion païenne entre influences nord-africaines et vocales chamaniques. Impulsé par le saxophoniste Pete Wareham, ils comptent parmi les plus brillants musiciens de leur génération, leurs membres ayant joué avec Acoustic Ladyland, Polar Bear, Sons Of Kemet, The Comet Is Coming, Hello Skinny, Zun Zun Egui et Mulatu Astatke.

Très bien accueilli à sa sortie en 2013, leur album éponyme est album de l’année pour Time Out et Rough Trade. Leurs énergiques lives en roue libre ont construit une véritable légende autour de leurs apparitions : les percussions Nubian soul brute d’Ali Hassan Kuban mixées au solaire « urban junk trash disco » de James Chance.

Leur 2ème album studio, Last Evenings On Earth, est un étourdissant voyage qui nous fait traverser les continents,  plus sombre et intense que son prédécesseur.

«Le besoin de danser est toujours là, mais je suis aujourd’hui inspiré par l’idée de la ville comme un prisme, à travers lequel passerait toutes sortes d’influences : traduction, immigration, l’art d’éviter les obstacles – et avant tout, l’unité » nous dit Pete.

Leur leader Kushal Gaya s’est récemment orienté vers une écriture plus directe : auparavant fortement influencé par ses racines créoles-mauriciennes, il prend aujourd’hui la décision de délivrer son message en anglais. La perte de plusieurs proches en l’espace d’un an a accéléré un sentiment d’urgence « Les textes parlent de la volonté que l’on peut mettre dans la réalisation de quelque chose, même quand tout est contre vous. Notre projet est fait de frictions ».

Réservez